PRINCIPE FONDAMENTAL : « COMMENT ÇA MARCHE ? »

Le fonctionnement d’une cellule est simple. L’énergie du rayonnement solaire nous parvient sous forme de photons, ces derniers viennent perturber les électrons de semi-conducteur en silicium, le courant produit est de forme continue.

Il faut donc le transformer en courant alternatif grâce à un onduleur avant de pouvoir le transmettre au réseau.

On estime qu’un mètre carré de panneau solaire produit entre 200 et 250 Wc (Watt crête) de puissance nominale. Avec un gisement solaire moyen de 1100 kWh/an/m² sur Paris, ce mètre carré de cellule produit environ 245 kWh/an.

Il faut également prendre en compte les variations importantes de la puissance que peut produire un panneau en fonction de plusieurs critères liés à son environnement.

En effet, l’inclinaison et la température des cellules sont les facteurs les plus importants.

L’énergie solaire transmise par le soleil est approximativement constante. Pour un mètre carré, l’énergie est donc censée être la même. Or nous constatons qu’en inclinant les panneaux différemment on obtient plus ou moins d’efficacité.

Angle d’incidence du rayonnement solaire

Ceci est dû au fait que les rayons du soleil ne nous parviennent pas perpendiculairement, l’énergie est donc moindre, car elle est disséminée sur une plus grande surface.

L’énergie radiative captée par les panneaux est transformée en courant électrique avec des rendements variant de 9 à 16 % selon les technologies, le surplus d’énergie est transformé quant à lui en chaleur.

Ces rendements sont acceptables puisque l’énergie transmise à notre planète par le rayonnement solaire, sur une période d’une heure, est supérieure à l’énergie consommée, en une année, par l’humanité.

LES DIFFÉRENTS MODE DE CONSOMMATION

Il y a 4 façons de produire à  partir du solaire (concerne les centrales entre 0 et 100 kWc).

Par injection directe : toute la production est revendue avec des prix de rachat compris entre 25 et 13 cts d’euros (tarifs début 2016). EDF s’engage à racheter l’électricité à un tarif fixe durant 20 ans.

Par autoconsommation et revente du surplus : toute la consommation du bâtiment est assurée par la production de celui-ci, tout le surplus est ensuite revendu. Cependant la nuit on importe du réseau ce dont on à besoin.

Par autoconsommation totale, sans revente, sans injection : toute la production est consommée par le bâtiment. Le surplus n’étant pas revendu, on régule les onduleurs afin de ne par surproduire inutilement. Les démarches administratives pour cette méthode sont très sommaires.

Par autoconsommation totale, avec batterie : toute la production est consommée par le bâtiment. Le surplus est stocké dans des batteries pour un usage ultérieur (lorsque la consommation dépasse la production, la nuit)

ENGAGEMENT SYS E.N.R :

Il existe deux certificats de compétences pour le solaire, la certification qualiSOL et qualiPV. L’entreprise possède ces deux certifications.

Le photovoltaïque étant l’activité principale de l’entreprise, Sys e.n.r s’engage à réaliser votre installation dans les meilleures conditions.

Sys e.n.r est aujourd’hui une référence du solaire en Ile-de-France, notamment grâce à des prestations et du matériel de qualité, ainsi que de projets de grandes envergures allant jusqu’à 5MWc installé.

Choisir Sys e.n.r, c’est choisir une installation de qualité, en toute sécurité et avec les garanties appropriées.