On parle de nous

On parle de nous

Le Parisien : Auchan mise sur l’énergie solaire

Le nouvel hypermarché Auchan de La Croix-Saint- Ouen se veut une vitrine technologique et écologique.

Innovant lors de vos passages en caisse avec ses terminaux portables qui permettent de scanner vos achats vous-même, le nouveau magasin est le premier de Picardie à avoir installé des panneaux solaires sur son toit et des éoliennes sur son parking. Les 3 000 m2 de panneaux photovoltaïques en membranes souples permettront de produire « 144 MW d’électricité par an au minimum», selon Franck Raffalli, le gérant de la société Sys ENR qui commercialise le système avec Solardis. Une énergie que Marcel Verfaillie, propriétaire du magasin, va revendre à EDF. « C’est plus intéressant que de l’utiliser pour le magasin. C’est naturel, non polluant et cela va nous permettre de gagner de l’argent. Si j’avais pu j’en aurais mis plus », sourit ce dernier. Il lui faudra cependant entre douze et quatorze ans pour amortir son investissement, qui s’élève à près de 1 million d’euros. Un contrat de vingt ans a été signé avec EDF, qui s’engage à lui payer chaque kilowatt produit 0,60 € en 2010. Un tarif, réévalué annuellement, très incitatif et qui a flatté la fibre écologique de Marcel Verfaillie.

Pour lire l’article complet, cliquez sur Le Parisien-Picardie du 3 février 2010

Demande d'informations ou demande de devis
Lexique 1 mots

Capteurs souples amorphes

Les capteurs souples amorphes se démarquent des panneaux rigides par leur rendement électrique annuel supérieur dans des conditions d’ensoleillement faible et des orientations non idéales. Grâce à sa technologie « triple jonction » (superposition de 3 couches de cellules), le spectre solaire est exploité de façon optimale. Par ailleurs, les capteurs souples amorphes ou cellules souples assurent une meilleure exploitation de la surface disponible car elles ne génèrent pas de zone d’ombre, ce qui permet de mettre en place davantage de cellules au mètre carré. Ce type de cellules offre l’avantage d’être léger (3,5 kg/m2), ce qui n’a pas d’impact sur les calculs de structure et en fait une solution idéale pour les constructions légères comme pour les structures métalliques. Résistante aux chocs, la cellule souple permet une manipulation aisée et évite toute altération dans le temps.