Actualités

Actualités

Les ventes de produits bio en hausse de 25%

Les Français restent, malgré la crise, de plus en plus demandeurs de produits bio, soucieux de leur santé et du goût. Le marché 2008 de la bio confirme cette tendance, en progression de 25% pour atteindre 2,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires (1,9 milliard d’euros en 2007), selon les chiffres publiés le 29 mai par l’Agence Bio, groupement d’intérêt public pour la promotion de l’agriculture biologique. L’agriculture biologique connaît un nouveau décollage, s’est félicitée l’agence à l’occasion du lancement du 10ème Printemps bio qui se déroule en France durant la première quinzaine de juin.

Parmi les produits bio les plus consommés, 23% des ventes proviennent du rayon crémerie (lait, produits laitiers, oeufs), suivis par les fruits et légumes (17% des ventes), les produits d’épicerie sucrée et salée (18%) et le pain et la farine (13%). Le vin bio a également la cote et représente 10% des ventes en 2008 tout comme les viandes rouges et blanches, la charcuterie-salaison. Viennent ensuite les autres boissons (4% des ventes), les produits ”traiteur” (3%) et les produits surgelés (1%).

1/3 des restaurants collectifs servent de la nourriture bio

Désormais, les Français consomment bio chez eux mais également hors domicile, souligne l’Agence Bio. Plus d’un tiers des restaurants collectifs servent déjà du bio, selon une enquête menée par l’agence.

D’ici 2012, ce taux devrait atteindre 71%, estime l’agence, où 7 restaurants collectifs sur 10 devraient proposer de la Bio.

13.298 exploitations bio en 2008

Cette hausse de la demande s’accompagne de la progression des surfaces en conversion à l’agriculture biologique, en augmentation de 34,6% en 2008 par rapport à 2007. Plus de 580.000 hectares (contre 557.000 ha en 2007) étaient consacrés à l’agriculture biologique en France dont plus de 80.000 hectares en conversion fin 2008. Le nombre de producteurs bio s’élève à près de 13.300 et a augmenté de 11% en 2008 (12.000 producteurs en 2007) .

Les surfaces bio ont donc représenté 2,12% de la surface agricole utilisée (SAU) en 2008 contre 2% en 2007. Un taux qui reste encore loin des objectifs fixés par le Grenelle de tripler les surfaces d’ici 2012. Ce qui implique qu’une part croissante du marché soit couverte par des produits importés des pays européens (Pays-Bas, Allemagne,…) mais également d’Argentine, d’Israël ou encore de Nouvelle-Zélande. En moyenne, 30% des produits bio consommés en France sont importés (34% hors vente directe). Un taux d’importations qui atteint 75% pour les jus de fruits, 60% pour les fruits et légumes, tout comme pour les surgelés.

Une production nationale encore trop peu développée

La conversion au bio doit encore s’amplifier pour répondre à la demande des consommateurs français et atteindre les objectifs du Grenelle. Si le ministre de l’agriculture Michel Barnier a – dans le cadre de la loi des Finances 2009 – débloqué le 6 mai une enveloppe supplémentaire de 3 millions d’euros venant s’ajouter aux 12 millions par an pendant trois ans visant à encourager la conversion des exploitations agricoles, celle-ci rencontre encore des freins de la part des agriculteurs notamment un manque d’informations sur l’agriculture Bio.

Pour plus d’informations, cliquez sur Actu’Environnement.com

Demande d'informations ou demande de devis

Sur le même sujet :

  1. Augmentation du gaz de 2 % et 4,7 %
  2. Sys e.n.r. sur Rire et Chansons
  3. Les énergies renouvelables, source de croissance et d’emplois
  4. Nouvelles mesures pour réformer le GIEC
  5. Qualit’EnR – Palmarès des Régions
  6. Résultats des audits QualiPAC
  7. Hausse des tarifs EDF de 1,9% pour les particuliers