Actualités

Actualités

Recyclage des panneaux photovoltaïques

Le recyclage est devenu une préoccupation des industriels du secteur solaire avec l’arrivée en fin de vie de la première génération de panneaux photovoltaïques de technologie cristalline au bout de 20 voire 30 ans. Les cellules photovoltaïques sont fabriquées notamment à partir de silicium, de verre, d’aluminium, de semi-conducteurs, métaux spéciaux (cuivre, plomb, argent…)… qui peuvent être réutilisés. Comment ? En faisant fondre la structure afin de séparer les différents composants et récupérer la matière première comme le silicium qui peut être réintroduit dans de nouveaux panneaux.
Le recyclage ne vise pas seulement à réduire le volume des déchets, mais aide aussi à limiter la quantité d’énergie ”grise” nécessaire à fournir les matières premières, et donc les coûts et les impacts environnementaux liés à la fabrication de ces panneaux à partir de métaux polluants.

PV Cycle, le pionnier européen

Créée depuis 2007, a collecté plus de 1.000 tonnes de panneaux à traiter, depuis la mise en place opérationnelle de son système en juin 2010. L’objectif de PV Cycle est de récupérer 90% des modules PV mis sur le marché en Europe (65% minimum) depuis 1990 et atteindre un taux de recyclage minimum de 85% d’ici 2015.

Des opportunités écologiques et économiques autour du recyclage…

Les techniques de recyclage ne sont donc pas encore totalement efficaces en raison de la jeunesse de la filière photovoltaïque. Si, actuellement, le parc de panneaux arrivant en fin de vie ou endommagés est faible, une forte hausse est prévisible. Les acteurs de la filière s’attendent en effet à devoir traiter 18.000 tonnes en 2020 en Europe, soit 2.000 tonnes par an. PV Cycle table même sur 130.000 tonnes à l’horizon 2030. Un potentiel de déchets PV qui a permis d’ouvrir la voie à d’autres acteurs comme le Ceres (Centre européen pour le recyclage de l’énergie solaire) qui vient également de se lancer sur ce marché.

…boostées par une obligation réglementaire dans l’UE ?

Les acteurs du solaire PV Cycle ou Ceres ont pris l’initiative de créer une filière volontaire de collecte et de recyclage des modules photovoltaïques sur l’application du principe de responsabilité élargie des producteurs (REP). Les déchets de panneaux solaires n’étant pour l’instant pas inclus dans le cadre des directives relatives aux déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) et RoHS (Restriction of Hazardous Substances).

Source : Actu’Environnement

Demande d'informations ou demande de devis

Sur le même sujet :

  1. Agenda début 2011
  2. Evénements du mois de Juin
  3. Nouveau réacteur solaire expérimental
  4. Photovoltaïque : une base de données pour supprimer les barrières administratives en Europe