Actualités

Actualités

Les énergies renouvelables dépassent le nucléaire aux Etats-Unis

Les Etats-Unis sont-ils en train de se convertir aux énergie renouvelables ? Peut-être si l’on en croit deux rapports qui révèlent que la production d’énergies renouvelables ne cesse de croître aux États-Unis. Selon le dernier rapport de la US Energy Information Administration, les énergies renouvelables ont représenté 11 % de la production américaine en 2009, supérieure à l’énergie nucléaire. Avec 1210 MW installés d’énergies renouvelables, la capacité totale ajoutée en 2009 atteint 4000 MW.

Les Etats-Unis sont désormais les plus grands producteurs d’énergie éolienne au monde, devant l’Allemagne, selon le GWEC (Global Wind Energy Council), avec une capacité totale de 25 170 MW contre 23 900 MW pour l’Allemagne. Mais, fait remarquable, les Etats-Unis devraient cette année, prendre également la tête du secteur de l’énergie solaire. La production d’électricité éolienne américaine a permis une économie de 54 millions de tonnes de CO2 en 2009, réduisant les émissions de carbone du secteur de l’électricité de 2 pour cent, soit l’équivalent du retrait de 9 millions de voitures, a déclaré AWEA.

Selon un rapport du Ministère de l’Energie américain (DOE), l’énergie éolienne pourrait fournir 20 % de l’électricité des Etats-Unis d’ici 2030, contre 3 % actuellement, permettant d’éviter 7,6 milliards de tonnes de CO2 sur cette période. ” Pour réduire fortement les émissions de gaz à effet de serre et renforcer notre sécurité énergétique, nous aurons besoin de produire de l’énergie propre à très grande échelle, et pour cela il faut étendre les capacités de production éolienne aux Etats-Unis ” souligne Andy Karsner, sous-secrétaire du DOE aux énergies renouvelables.

Les Etats-Unis pourraient par ailleurs parvenir d’ici à 2030 à produire 10 % de leur électricité grâce à l’énergie solaire. C’est ce qu’affirme un rapport de l’organisation écologiste indépendante Environment America publié le 9 mars 2010 et présenté devant le Congrès américain. Le rapport a été présenté lors d’une conférence de presse aux côtés de responsables d’entreprises et du sénateur Bernie Sanders, auteur d’un projet de loi qui vise à couvrir aux Etats-Unis 10 millions de toits de panneaux solaires en 10 ans.

Chaud partisan des énergies propres, le sénateur Sanders a salué la publication du rapport, qui estime que les Etats-Unis ont le potentiel pour obtenir 10 % de leur production d’électricité par énergie solaire d’ici à 2030, contre environ 0,1 % en 2008, selon des chiffres de l’Energy Information Administration (EIA). Le rapport examine une “grande quantité de technologies et d’outils” pour développer l’énergie solaire aux Etats-Unis.

M. Sanders vient de déposer un projet de loi visant à “augmenter la quantité d’électricité photovoltaïque en offrant des remboursements pour l’achat et l’installation” de 10 millions de systèmes d’alimentation électrique solaires. Le texte prévoit également une augmentation de la capacité de chauffage d’eau de 38 millions de litres d’ici à 2019. “Nous dépensons 350 milliards de dollars à importer du pétrole d’Arabie Saoudite et d’autres pays chaque année, les Etats-Unis doivent passer du pétrole étranger à l’indépendance énergétique”, a déclaré le sénateur Sanders, qui préside la sous-commission des emplois verts et de la nouvelle économie. Le texte de loi insiste sur le “potentiel énorme” des Etats-Unis à développer leur production d’électricité d’origine solaire. Il propose le remboursement de 1,75 dollar par watt installé en 2010, un taux qui baissera sur une dizaine d’années jusqu’à 0,25 watt en 2019.

On voit donc que la nouvelle administration américaine, la communauté scientifique mais aussi les entreprises considèrent comme réaliste, sans innovations technologiques majeures, l’objectif visant à produire d’ici 2030 au moins un tiers de la consommation électrique à l’aide de l’ensemble des énergies renouvelables.

A plus long terme – 2050 – l’énergie solaire devrait dépasser l’énergie éolienne et devenir prépondérante dans le bouquet énergétique américain. En 2008, plusieurs scientifiques et entrepreneurs américains ont fait sensation en publiant dans « Scientific American un long article dans lequel ils proposent un « Grand plan solaire » de 80 000 km2.

Cette gigantesque infrastructure combinerait solaire photovoltaïque et thermodynamique et monterait en puissance jusqu’en 2050. A cette date, elle produirait 3 000 GW, ce qui représenterait environ 70 % de la consommation électrique américaine prévue à cette échéance. Cette électricité solaire serait acheminée vers les sites de consommation grâce à un réseau « HVDC » transportant du courant continu à haute tension.

Les Etats-Unis, sous l’impulsion politique du Président Obama, sont en train de mobiliser toutes leurs capacités d’innovation et d’entreprise pour s’affranchir des énergies fossiles et promouvoir les énergies renouvelables dont ils possèdent, il est vrai, d’immenses gisements. Face à cette nouvelle volonté américaine, l’Europe doit passer à la vitesse supérieure, notamment dans le cadre d’un partenariat euro-méditerranéen et de projet comme « Desertech » pour produire, elle aussi, l’essentiel de son énergie de manière propre d’ici le milieu de ce siècle.

Pour lire l’article complet, allez sur Notre planète.info

Demande d'informations ou demande de devis

Sur le même sujet :

  1. Qualit’EnR – Palmarès des Régions
  2. Augmentation de la production et de la consommation d’agrocarburants
  3. Nicolas Sarkozy sur RTL
  4. Jean-Louis Borloo annonce son Plan Justice Climat
  5. Parc nucléaire français, des questions se posent
  6. La taxe carbone, degré zéro de la contribution climat-énergie ?