Actualités

Actualités

L’AFPAC : démarche qualité de la filière des pompes à chaleur

Le nouveau président de l’AFPAC a présenté le 14 avril sa feuille de route pour développer la filière et promouvoir les pompes à chaleur aérothermiques et géothermiques auprès du consommateur, en encourageant la qualité des installations.
Ces installations permettent de capter les calories présentes à l’extérieur dans l’air, l’eau ou le sol et de les restituer à l’intérieur du bâtiment à travers l’air ou l’eau grâce à un fluide caloporteur. Ils existent donc plusieurs types de PAC et quasiment toutes les combinaisons sont possibles : PAC air/air, air/eau, eau/eau, sol/eau, sol/sol…

Le 4 février dernier, l’AFPAC a publié le bilan 2009 du marché français des pompes à chaleur qui a enregistré un recul de 20% par rapport à 2008, après ”trois ans de ventes records”. L’année 2008 avait connu une hausse de plus de 119% du nombre des équipements en France !

Vers un retour à la croissance du marché malgré la crise ?

Malgré ce contexte, l’AFPAC reste optimiste et prévoit un retour ”à court ou moyen terme” à une croissance ‘’soutenue et pérenne”. ”Face à l’inéluctable raréfaction des carburants fossiles, seules les PAC constituent une alternative crédible et financièrement pertinente vers laquelle les ménages doivent se tourner. C’est pourquoi nous restons confiants et tablons vers un rapide retour à la croissance”.

Cette confiance vers la reprise est à nouveau affichée par le nouveau président de l’AFPAC, David Bonnet qui entend poursuivre les objectifs fixés par l’association, née en 2002, afin d’assurer la promotion de la pompe à chaleur tant aérothermique que géothermique et la pérennité de son marché par la satisfaction des consommateurs. Le marché potentiel des pompes à chaleur s’adressant désormais à 8 millions de maisons neuves ou existantes.

Les 6 ”priorités” de l’AFPAC

- ”représenter la filière en France et en Europe et fédérer l’ensemble des acteurs concernés et ce de l’amont à l’aval”,
- continuer à ”améliorer la qualité de service” des installations et celle après-vente,
- faire reconnaître ”officiellement” comme énergie renouvelable la PAC aérothermique et géothermique, par le transfert de l’appellation QualiPAC à Qualit’EnR,
- encourager les installateurs à bénéficier de l’appellation QUALIPAC pour répondre ”aux impératifs qualité” pour éviter l’existence d’installateurs malhonnêtes,
- tripler le nombre d’installateurs Qualipac d’ici à fin 2011,
- mettre en place des labels Qualité machines sous la forme de labels (volontaires) de performance et de qualité des PAC au plan Français & Européen.

Pour en savoir plus, allez sur Actu’Environnement.com

Demande d'informations ou demande de devis

Sur le même sujet :

  1. Course au titre de “Ville zéro carbone”
  2. Honda lance sa première voiture électrique
  3. Hausse EDF 2011-2015 : +28%
  4. Le nombre d’entreprises QualiPV explose
  5. Sys enr expert de la chaudière électrogène !