Actualités

Actualités

Innovations techniques pour le solaire

Le solaire profite de spectaculaires innovations techniques : centrales géantes produisant en continu, supers capteurs photovoltaïques, cellules en plastique plutôt qu’en silicium…de quoi créer une véritable révolution technologique qui devrait, à terme, sortir le solaire de la marginalité.

Des installations géantes
Des centrales solaires thermiques nouvelle génération, c’est-à-dire transformant la lumière en chaleur avant conversion en électricité, sont désormais capables de stocker l’énergie sous forme de sels fondus dans d’énormes cuves pour continuer à tourner la nuit. De telles installations géantes (de l’ordre de 25km²) construites dans les déserts, vont offrir des puissances considérables : en 2013 naîtra en Californie, un parc solaire offrant 1300 MW, soit l’équivalent d’un réacteur nucléaire.

Une réduction des coûts
Des capteurs ultraperformants, qui récupèrent des longueurs d’onde de lumière solaire encore inexploitées, auront pour vocation d’équiper de petites centrales d’appoint ou pourront être installés sur les meilleurs sites, comme les toits des maisons. Parallèlement à cette démarche, l’industrie a fait un grand pas dans la réduction des coûts : elle fabrique déjà des capteurs photovoltaïques à base de plastique très bon marché.

Une production locale
L’énergie solaire peut être produite localement, sans dépendance vis-à-vis de fournisseurs capricieux. Pas de problème non plus du coté des matières premières des panneaux photovoltaïques (du moins aujourd’hui) : la silice, premier minéral nécessaire aux capteurs solaires, existe en abondance sur terre.

Un « coup de rein » politique
Une étude américaine de 2008, dirigée par Vassilis Fthenakis, chercheur à l’université de Columbia, estime possible de produire 70% de l’électricité américaine avec du solaire en 2050. Cela coûterait 300 milliards de dollars : somme finançable (selon ce chercheur) en imposant une taxe de 10% sur le prix de l’électricité d’origine fossile. Cet objectif n’est pas seulement écologique : il s’agit également de sécuriser les approvisionnements de pétrole ; enjeu stratégique majeur pour Washington. Cet élan pourrait bien entrainer toute la planète…

Un soutien public
Tout est réuni pour donner au soleil une place majeure dans le mix énergétique planétaire bien avant 2050. Mais la crise actuelle pèse sur les capacités de financement des états et sur le crédit. À ce titre, les dix ans à venir seront critiques. « Tant que la parité des tarifs avec le nucléaire n’est pas atteinte, des soutiens publics à un niveau relativement élevé sont indispensables avertit Jean-Louis Bal, directeur des énergies renouvelables de l’Ademe. Et c’est là qu’on peut avoir des craintes ».

Source :
Science et Vie N°1100 – Mai 2009

Demande d'informations ou demande de devis

Sur le même sujet :

  1. Honda lance sa première voiture électrique
  2. Boom de l’éolien et du solaire en 2009
  3. Tout savoir sur l’éco-prêt à taux zéro
  4. 2nd centrale solaire en toiture d’Ile de France – Installation Sys enr