Actualités

Actualités

Les énergies renouvelables, source de croissance et d’emplois

À l’occasion de l’ouverture du Sireme, Salon international des énergies renouvelables et de la maîtrise de l’énergie qui s’est tenu du 24 au 26 juin au Parc des Expositions de la Porte de Versailles à Paris, André Antolini, Président du Syndicat des Energies Renouvelables (SER) a souhaité rappeler la forte croissance du secteur des énergies renouvelables (EnR) et les emplois prévus à la clef. « Dans le monde, de nombreux pays se sont engagés dans le développement des énergies renouvelables que ce soit aux USA, en Chine, en Inde ou en Australie et ont fait le pari des EnR », a-t-il expliqué. Les investissements dans ce secteur sont en effet en forte expansion : ils sont passés de 10 milliards de dollars US en 1998 à au moins 66 milliards en 2007 soit l’équivalent de 18% de l’ensemble des investissements. Ils devraient atteindre 343 milliards de dollars en 2020 et quasiment doubler à nouveau d’ici à 2030.
En terme d’emplois les constats sont encourageants : au total, 2,3 millions d’emplois verts ont été créés ces dernières années dans le secteur des énergies renouvelables dont notamment 300.000 pour l’éolien, 170.000 pour le solaire photovoltaïque et 600.000 pour le solaire thermique. Et les prévisions sont tout aussi alléchantes : l’Organisation Internationale du Travail estime que plus de 20 millions d’emplois supplémentaires devraient être créés dans le secteur des énergies renouvelables d’ici 2030.

La France devrait également bénéficier de cette manne notamment avec les objectifs Européens repris dans le Grenelle de l’environnement. D’ici 2020 la France devra intégrer 23% d’énergies renouvelables dans sa consommation d’énergie et donc produire 20 millions de tonnes équivalent pétrole (Mtep) supplémentaires à partir de sources renouvelables. Toutes les sources vont être sollicitées : 10 Mtep supplémentaires pour la chaleur (bois, solaire thermique, pompe à chaleur, géothermie), 7 Mtep pour l’électricité avec l’hydraulique, la biomasse, l’éolien, le solaire photovoltaïque et un peu plus de 3 Mtep grâce aux agrocarburants.

L’impact sur l’emploi devrait être marquant. Selon les prévisions de l’ADEME et du SER, d’ici 2012 le secteur des EnR représentera 155.500 emplois contre 85.800 en 2006. 38.200 nouveaux emplois sont attendus dans le bois-énergie, le solaire thermique, la géothermie et les pompes à chaleur. 6.300 nouveaux emplois sont également prévus dans le secteur des agrocarburants, 12.200 dans le photovoltaïque et 13.000 dans l’éolien.

Pour plus d’informations, cliquez sur Actu’Environnement.com

Demande d'informations ou demande de devis

Sur le même sujet :

  1. Qualifications Qualit’EnR sont unanimement reconnues
  2. Augmentation du gaz de 2 % et 4,7 %
  3. EnR : l’Europe fait des progrès
  4. Annecy 2018, un mariage entre développement durable et jeux olympiques