Actualités

Actualités

EDF veut faire payer les économies d’énergies réalisées par ses clients

Créée en 2007, lors de la libéralisation du marché de l’énergie, Voltalis propose un boîtier destiné à réduire la consommation de certains équipements électriques (radiateurs, chauffe-eau, climatiseurs…) en « s’effaçant » aux moments des pics de consommation.

Cependant, EDF et d’autres fournisseurs tels que Poweo ou encore Direct Energie, réclament une taxe pour le manque à gagner. La CRE ayant alors délibéré le 9 juillet dernier, a penché en faveur d’une telle rémunération. Décision fortement contestée par M. Bivas, patron de Voltalis, qui l’a jugée de « consternante » et « absurde » au moment où tout plaide en faveur des économies d’énergies.

Les Verts ont, quant à eux, déclaré que « cette décision constitue une prime au gaspillage énergétique et se révèle incohérente avec les engagements du Grenelle de l’environnement visant à diminuer la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre ».

Enfin, au-delà du cas Voltalis, c’est la question des “compteurs communicants” qui est posée. Ils permettraient de connaître finement et en temps réel la consommation. Aussi, ErDF, filiale d’EDF chargée du réseau de distribution, a calculé que l’installation de 35 millions de compteurs de ce type coûtera 4 milliards d’euros entre 2012 et 2017. Un investissement qui s’ajoutera aux 30 milliards nécessaires sur dix ans pour moderniser les lignes à moyenne et basse tension.

Pour lire l’article complet, cliquez sur Le Monde.fr

Demande d'informations ou demande de devis

Sur le même sujet :

  1. ETDE, une nouvelle vitrine en matière de construction durable
  2. Qualit’EnR – Palmarès des Régions