Actualités

Actualités

Le Conseil constitutionnel annule la taxe carbone

Les juges constitutionnels ont considéré que l’importance des exemptions de contribution carbone étaient “contraires à l’objectif de lutte contre le réchauffement climatique” et créaient une “rupture d’égalité” devant l’impôt.
Sur la taxe carbone, le Premier ministre, François Fillon a annoncé qu’un nouveau texte tenant “pleinement compte” des observations des “Sages” serait proposé dans le cadre de la loi de finances rectificative relative aux investissements d’avenir.
Celle-ci sera présentée au Conseil des ministres du 20 janvier, a-t-il précisé dans un communiqué.
“Cette contribution est nécessaire pour orienter les comportements des entreprises et des ménages en matière de consommation d’énergie et pour réduire les émissions de gaz à effet de serre”, a-t-il insisté.

Trop d’exemptions
Selon eux, le texte prévoit trop d’exemptions, s’avère contraire à l’objectif affiché de lutte contre le réchauffement climatique et entraîne une inégalité des citoyens face à l’impôt.
“Moins de la moitié des émissions de gaz à effet de serre aurait été soumise à la contribution carbone” en raison de multiples exemptions, soulignent les sages du Palais Royal dans leur décision.
Ils notent que cette contribution devait porter essentiellement sur les carburants et les produits de chauffage, “qui ne sont que l’une des sources d’émission de dioxyde de carbone”.
En étaient totalement exonérées “les émissions des centrales thermiques produisant de l’électricité, les émissions des 1018 sites industriels les plus polluants” et “les émissions du transport aérien et celles du transport public routier de voyageurs”, souligne le Conseil constitutionnel.
“Ces exemptions auraient conduit à ce que 93 % des émissions d’origine industrielle, hors carburant, soient exonérées de contribution carbone”, écrit-il.

Pour lire l’article complet, allez sur L’Express.fr

Demande d'informations ou demande de devis

Sur le même sujet :

  1. Sys enr Gabon innove !
  2. Consuel obligatoire pour les installations Photovoltaïques
  3. Orly chauffé grâce à la géothermie
  4. -30% de GES en 2020