Actualités

Actualités

La 1ère centrale (d’exploitation) Sys e.n.r en construction

Sys e.n.r se lance dans l’exploitation de centrale photovoltaïque ! Ayant commencé par l’étude, le dimensionnement et la réalisation de centrale pour le compte de client, Sys e.n.r développe son activité en réalisant et en exploitant une centrale photovoltaïque.

La centrale se situera sur les bâtiments de Grigny Gardens à Grigny dans l’Essonne (91) à moins d’un Km du siège de Sys e.n.r..

Vue d’architecte des bâtiments Grigny Gardens

Le bâtiment est en cours de construction, la charpente métallique est terminée, le bâtiment est hors d’eau et le bardage extérieur en en cours de pose.

Demande d'informations ou demande de devis

Refonte du site Sys e.n.r

Dans l’optique de notre nouvelle politique de développement, nous avons été amené à adapter nos offres et services.

Afin d’avoir une cohérence avec ce que Sys e.n.r. propose à ses clients et  notre vitrine commerciale, nous sommes fier de vous présenter notre nouveau site internet.

Demande d'informations ou demande de devis

Sys e.n.r atteint la barre des 80 MWc installés

Avec la réalisation de la dernière installation de 250,5 KWc à Antibes, Sys e.n.r. atteint la barre des 80 MWc installés en France.

Centrale photovoltaïque de 250,5 KWc à Antibes (06)

Bien que la politique du gouvernement ait grandement freiné le développement de projets photovoltaïques, certains grands acteurs du CAC 40 se sont engagés dans une démarche de développement durable forte. Ce qui à permis à Sys e.n.r. de continuer de développer son activité d’installateur de centrale photovoltaïque.

Demande d'informations ou demande de devis

Sys enr expert de la chaudière électrogène !

Electrogène.jpg

Sys enr installe sa 2ème chaudière électrogène à Saint-Rémy-les-Chevreuse (78) :

Chaudière électrogène De Dietrich Hybris MCE 24 :
La chaudière produit jusqu’à 1kW d’électricité pour la propre consommation du client en parallèle et l’eau chaude sanitaire est produite part un ballon de 130L De Dietrich.

. Rendement global : 107 %

· Caractéristiques du moteur Stirling :
- Puissance électrique 1 kW
- Puissance thermique 4,8 kW

· Chaudière à condensation
- 24 kW chauffage

· Encombrement réduit : 490 x 910 x 422 mm

· Poids : 110 kg

· Temps de retour <5 ans pour le particulier sans subventions

Garantie qualité Sys e.n.r. : GARANTIE TOTALE de 2 ans.

Demande d'informations ou demande de devis

L’investissement dans les ENR a progressé de 5 % en 2011

Selon Bloomberg New Energy Finance, l’investissement mondial dans les énergies propres a atteint un nouveau record de 260 milliards de dollars en 2011, ce qui correspond à une hausse de 5 % par rapport à 2010 et près de cinq fois le montant investi en 2004.

Ce nouveau record d’investissement est avant tout à mettre au crédit de l’énergie solaire dont l’investissement à augmenter de 36 % par rapport en 2010 pour atteindre 136,6 milliards de dollars. Ce montant est pratiquement le double de celui engagé dans le secteur de l’éolien, estimé à 74,9 milliards et en chute de 17 % par rapport à l’année dernière. “Ce n’est pas la première fois que Bloomberg New Energy Finance constate que l’investissement total dans le solaire dépasse celui de l’éolien comme en 2004 et 2010, mais c’est la première fois qu’il y a un tel écart”, précise le média spécialisé dans les finances.

En outre, les investissements sont portés en premier lieu par l’Europe avec plus de 100 milliards de dollars engagés, suivi des Etats-Unis (55,9 milliards) et la Chine (47,4 milliards).

Source : Actu’Environnement

Demande d'informations ou demande de devis

Qualifications Qualit’EnR sont unanimement reconnues

Les qualifications délivrées par Qualit’EnR sont unanimement reconnues :
- Par l’ADEME et l’Etat à travers la mention “Reconnu Grenelle Enviornnement”
- Par les collectivités territoriales pour l’attribution des aides aux particuliers
- Dans le cadre des certificats d’économies d’énergie (QualiSol, QualiPAC)
- Par les Espaces Info Energie
- Par les organisations professionnelles (CAPEB, FFB, etc.) et les industriels du secteur
- Par les opérateurs énergétiques (EDF, GDF SUEZ, Primagaz)
- Par les établissements bancaires pour permettre à nos clients de bénéficier des prêts EnR
- Par les compagnies d’assurance
- Par les médias comme référence qualité pour le consommateur

Source : Qualit’EnR Infos – Décembre 2011 – N°20

Demande d'informations ou demande de devis

Sys enr est “Reconnu Grenelle Environnement”

Sys enr est “Reconnu Grenelle Environnement”. En effet, la nouvelle mention “Reconnu Grenelle Environnement” est délivrée par les pouvoirs publics (Etat et ADEME) aux signes de qualité répondant à des critères exigeants.

Reconnu-Grenelle-Environnement.jpg

Dans le cadre du Grenelle Environnement, des objectifs ambitieux ont été fixés au secteur du bâtiment en matière de réduction des consommations d’énergie et d’importants dispositifs publics ont déjà été mis en place pour soutenir cette démarche : crédit d’impôt développement durable, éco-prêt à taux zéro, PTZ+, certificats d’économies d’énergie, etc. Pour s’assurer de l’identification par les clients de la compétence des entreprises réalisant des travaux, les pouvoirs publics ont souhaité valoriser les qualifications sérieuses et fiables, en leur apposant une mention “Reconnu Grenelle Environnement”.

Source : Qualit’EnR Infos – Décembre 2011 – N°20

Demande d'informations ou demande de devis

Sys enr installe sa 1ère chaudière électrogène !

Chaudière-électrogène.jpg

Sys enr installe sa 1ère chaudière électrogène à Angerville (91) :

Chaudière électrogène De Dietrich Hybris MCE 24 :
La chaudière produit jusqu’à 1kW d’électricité pour la propre consommation du client en parallèle et l’eau chaude sanitaire est produite part un ballon de 130L De Dietrich.

. Rendement global : 107 %

· Caractéristiques du moteur Stirling :
- Puissance électrique 1 kW
- Puissance thermique 4,8 kW

· Chaudière à condensation
- 24 kW chauffage

· Encombrement réduit : 490 x 910 x 422 mm

· Poids : 110 kg

· Temps de retour <5 ans pour le particulier sans subventions

Garantie qualité Sys e.n.r. : GARANTIE TOTALE de 2 ans.

Demande d'informations ou demande de devis

Table ronde efficacité énergétique : 27 mesures retenues

Le Programme d’action pour l’efficacité énergétique retenu à l’issue de la Table ronde retient 11 actions pour les entreprises, dix pour les ménages et cinq pour les pouvoirs publics.

11 mesures destinées aux entreprises
Le groupe de travail Entreprise a retenu 11 mesures classées en quatre domaines : le soutien aux économies d’énergie, le soutien aux services et produits propres à l’efficacité énergétique, le soutien aux changements de comportements et le développement de nouveaux modèles de contrat et de financement.

Six actions composent le soutien aux changements de comportements, comme l’extinction des enseignes lumineuses commerciales entre 1h à 6h du matin, des éclairages extérieurs et intérieurs des bâtiments non résidentiels ou encore la mise en place des accords volontaires avec les entreprises de l’offre d’équipements et de la demande énergétique. Enfin, permettre l’accès à la TVA à 7 % pour les travaux d’économie d’énergie lorsque leurs bénéficiaires ont recours au tiers financement constitue la mesure permettant de développer de nouveaux modèles de financement.

10 mesures destinées aux ménages
Les dix mesures retenues dans le cadre de la table ronde Ménages se classent en 3 domaines : l’accélération de la rénovation thermique de l’habitat, le soutien à l’utilisation d’équipements plus performants et le renforcement de l’information et de la sensibilisation.

5 actions pour un Etat exemplaire
Enfin la dernière table ronde dédiée aux Pouvoirs publics a donné lieu à cinq actions visant quatre domaines.
L’accélération de la prise en compte de l’efficacité énergétique dans la commande publique constitue le premier axe décliné en deux actions : la consolidation des réseaux d’acheteurs publics existants et leur extension aux régions non couvertes, ainsi que le lancement en juin 2012 d’un plan d’achat public “performance énergétique” basé sur une quinzaine de produits identifiés (chaudières, data centers, équipements bureautiques, réfrigérateurs et congélateurs pour la restauration collective…).
Le deuxième axe, l’accélération de la rénovation de l’éclairage publique passe par une subvention de l’Ademe aux communes de moins de 2.000 habitants. Cette mesure qui devrait débuter en février 2012 sera dotée de 20 millions d’euros.
Autre domaine retenu, la mobilité durable qui sera soutenue par la mise en place, en mars 2012 d’une charte nationale sur la “logistique du dernier kilomètre sobre en énergie” avec les acteurs de la logistique et les collectivités locales.
Quant au dernier axe retenu, il vise à dégager des ressources en développant au cours du second semestre 2012 de nouveaux mécanismes de financement des projets des petites collectivités. La CDC devrait par exemple créer une filiale dédiée majoritairement aux rénovations énergétiques des bâtiments publics.
Enfin, l’Etat entend mobiliser les investissements d’avenir pour accompagner en investissement les acteurs du développement des solutions d’amélioration de l’efficacité énergétique grâce au numérique. Une 27ième mesure qui s’ajoute aux 26 issues des groupes de travail.

Source : Actu’Environnement

Demande d'informations ou demande de devis

EnR : le rôle clé des collectivités territoriales

Avec l’adoption du paquet énergie-climat en 2009, l’Europe s’est dotée d’une politique ambitieuse pour déployer rapidement les énergies renouvelables (EnR) sur son territoire, tout en réduisant ses émissions de gaz à effet de serre. Pourtant, les collectivités territoriales ont également un rôle central à jouer dans la création d’un cadre favorable et incitatif au développement des EnR. Afin d’illustrer l’importance de ces acteurs locaux, la Caisse des dépôts (CDC) Climat a publié une étude intitulée “Le rôle des collectivités territoriales dans le soutien public aux énergies renouvelables”. En détaillant quelques exemples européens menés dans des filières renouvelables, ce rapport précise la diversité des leviers d’actions rencontrés au niveau local.

Faciliter les démarches administratives

“Si les collectivités locales n’ont que peu de leviers directs de financement pour le développement d’infrastructures d’énergies renouvelables, elles peuvent néanmoins intervenir à toutes les étapes des projets”, souligne la CDC Climat.
La prescription des EnR dans les politiques d’urbanisme et d’aménagement du territoire est également un levier reconnu.

Prêts bonifiés, SEM, SCIC : de nouvelles structures contractuelles

Pour le développement des EnR, l’étude de la CDC Climat note également l’importance des “aides au financement, principalement sous forme de subventions régionales, et la mise en place de structures contractuelles innovantes”. Dans l’hexagone, de nombreux partenariats public-privé se sont mis en place ces dernières années, permettant à la collectivité “d’élargir son champ d’intervention sans pour autant réviser son périmètre de compétences”.

Source : Actu’Environnement

Demande d'informations ou demande de devis